LISTES DE BOISSEAU


http://www.langage-en-maternelle.fr/Vocabulaire.html            

 

Les listes de Boisseau sont un objectif pour l'enseignant, tous ces mots ne sont pas dans la zone de production pour les élèves mais ils les ont au moins rencontrés en réception.

750 mots à 3 ans,        1750 mots à 4 ans,          2750 mots à 5 ans...Ce qui représente à peu près un millier de mots par an...  correspondant à un taux de fréquence et utilisé dans le cadre d'ateliers de classe ("coins ludiques", projets) et de sorties pédagogiques. C'est un objectif très perché ..... Il faut ici  faire  la distinction entre vocabulaire actif ( produit) et vocabulaire passif, ( reçu) : on comprend ce mot en contexte mais on n'aurait pas pu l'utiliser spontanément. Tout l'enjeu est de faire glisser les mots de la zone vocabulaire passif à la zone vocabulaire actif par de nombreuses rencontres avec le mot ( un mot doit être rencontré en moyenne 7 fois pour passer dans la zone active). Tout au long de l'élémentaire, la fixation des mots se fera par rebrassage et se focalisera surtout sur l'orthographe, on passera de l'oral à l'écrit et l'acquisition de mots nouveaux sera moins spectaculaire.

Les corpus se stabilisent ensuite à une moyenne de 3 000 mots de vocabulaire actif et 30 000 de vocabulaire passif pour l'individu moyen.

Pour etre exhaustif : 

 

Combien de mots y a-t-il environ dans la langue française ? (dans un Robert , par exemple)

   60 000 entrées dans le Petit Robert ; Le grand Robert contient 75000 entrées. Il semblerait toutefois que le relevé le plus exhaustif tourne autour de 600/700 000 

 


Un outil précieux pour l'enseignant : la liste de fréquence d'Eduscol, les 1500 mots les plus fréquents : http://eduscol.education.fr/cid50486/liste-de-frequence-lexicale.html    

Donc l'enseignement du vocabulaire ne se fait pas au hasard, il s'appuie sur 2 règles majeures : 

  • on vise l'acquisition des mots les plus fréquents, pas d'ésotérisme
  • on organise le rebrassage pour faire glisser les mots de la zone passif à la zone active
  • on travaille sur la formation des mots ( préfixes, suffixes, ) etc...mieux vaut apprendre à comprendre un mot que mémoriser des mots
  • on travaille sur l'éthymologie
  • on entraine les élèves à travailler sur le contexte qui éclaire les mots ex : là aussi mieux vaut développer des stratégies de compréhension