Télécharger
Compte rendu du troisième conseil d'établissement ordinaire.
Compte rendu 3e CE v2.pdf
Document Adobe Acrobat 635.7 KB

Compte rendu du 3ème Conseil d’Etablissement LFIR

Jeudi 15 juin 2017 -  18 h 30

 

 

Etaient présents :

Christophe Cassin                     Directeur

Françoise Puig-Inza                  Poste diplomatique de l’Ambassade

Stéphanie Thomas                    Responsable des affaires financières

Guilhem Dupuy                        Président APER

David Keith                               Représentant du personnel (primaire)

Raphaelle Martin                     Représentant des parents (secondaire)

Nathalie Carpuat                      Représentant des parents (primaire)

Marie-Laure Abel                     Représentant du personnel (administratif)

Joanna Hoover                         Représentant du personnel (primaire)

Nadia Altamirano-Panzani       Représentant des parents (primaire)

Romain Louette                                   Représentant du personnel (collège)

Maya Takagi-Vlahek                Représentant des élèves

 

 

 

 

En premier lieu, le conseil a voté à l’unanimité le compte rendu du Conseil d’Etablissement du 2ème trimestre.

 

 

Puis les points ont été traités selon l’ordre du jour :

 

1.       Accueil nouvelle équipe

Mr Cassin a remercié chaleureusement ceux qui nous quittent, en particulier Marie-Virginie Esch pour son travail remarquable, et a souhaité la bienvenue à la nouvelle équipe de l’Aper : Guilhem Dupuy, Joy Gundran et Patrick Romanet. Il a souligné que Stéphanie Thomas était présente au Conseil non plus en tant que représentante des parents mais en tant que Responsable des Affaires Financières.

 

2.       Bilan année 2016-2017

Le Conseil a visionné une courte présentation photos/vidéo en rappel des plus importants moments de l’année.

Cette année a été positive en termes de cohésion, de pédagogie par projets (ex des marionnettes, champignons ou SLAM, réalité virtuelle, fusées,        films les fourmis). Chaque projet est par ailleurs exploité sous différentes formes durant les cours et aborde des points du programme. Par ailleurs, on note un grand dynamisme, un ancrage local (culture, échanges avec des écoles, des ONG, etc..). Tout ceci contribue à la création d’une identité LFIR et des souvenirs en pagailles !

 

3.       Bilan financier

Les dépenses ont été moins importantes que prévues, ce qui nous permet de ne pas avoir recours à un prêt pour financer les nouveaux containers.

Mr Cassin donne la parole à Stéphanie Thomas en tant que responsable des affaires financières pour nous parler du budget 2017-2018. Il est à l’équilibre, bien qu’il ne soit pas encore totalement arrêté. En effet, les effectifs sont encore en train d’évoluer.

La masse salariale représente 57 % du budget, les loyers et remboursements 10%, l’achat des nouveaux containers, des aménagements et des équipements divers 17% et les frais de fonctionnement 16%.

Les containers seront remboursés jusqu’en décembre 2019 et les loyers jusqu’en février 2020. Plusieurs versions de budget sont envisagées en fonction des effectifs.

A ce jour on compte 113 élèves inscrits au LFIR de manière certaine. Les participants soulignent la nécessité d’une campagne de communication. L’APER mentionne qu’une étude a été menée sur le coût de la scolarité des écoles. Nous sommes financièrement un des moins chers du marché. L’école ISY reste bien au-dessus en termes de frais d’écolages.

Constatant un grand nombre de familles francophones qui n’ont pas inscrit leurs enfants au LFIR, Françoise Puig-Inza propose de faire un mailing aux travailleurs U.N. et des ONG présents à Yangon afin de travailler de manière pro-active. Il y a nécessité de cibler les personnes qui arrivent et qui parfois n’ont pas connaissance de l’école. La maternelle et le collège peuvent être l’objet d’une communication plus particulière.

 

4.       Préparation des soirées fin d’année.

Mr Cassin fait le point sur les différents évènements de fin d’année :

-          La soirée de CE1 du lundi 12 juin s’est très bien passée. Plusieurs films sont disponibles sur le site de l’école.

-          Le film des CE2, CM aura lieu vendredi 16.

-          Mardi 20 : conseils de classes collège, ainsi que nuit à l’école pour les maternelles.

-          Mercredi 21 : Petit déjeuner avec les GS et leurs parents. A cette occasion, ils seront aussi félicités pour leur film promu au DAF (Défi d’Asie Festival). Ce même jour, nous aurons la visite de Mr Bruno Valery, délégué AEFE de la zone. En soirée, ce sera la présentation théâtrale du groupe d’activité périscolaire.

-          Vendredi 23 : soirée de fin d’année qui donnera une large part au cirque animé par Julien Ariza. Mr Cassin souligne l’étonnant travail du professeur, pour le plus grand plaisir des enfants.

 

5.       Point sur 2017-2018

Mr Cassin présente la nouvelle équipe de professeurs.

Les nouveaux : Céline CHÂTEAU (GS), Thomas GABARD (CE1), Magali TIBERGHIEN (CE2), Boris VALENTIN (CM1), Jérémy LE DU (CM2), Guillaume d’AGARO (Anglais), Jacques MANTION (Math Physique Techno) et Nadège MANTION (Lettres Histoire).

Et les anciens : Joanna HOOVER (maternelle-CP), Estelle ROUAULT (CP-maternelle), James ERSKINE (Anglais), Thazin Cho Pyone (Birman), Ghislain KERHINO (Anglais), Marie-Laure ABEL (Art), Marie GUYONNAUD (SVT), Julien ARIZA (Espagnol), Anne France BARREIRA (Lettres Histoire).

Il souligne qu’il n’est pas facile de recruter une équipe. De nombreux critères entrent en ligne de jeu : Economie, stabilité, statut du détaché. La demande de détachement est à refaire chaque année et n’est pas forcément acceptée. En secondaire, les professeurs sont en disponibilité (et non en détachement). Il est utile de trouver des enseignants polyvalents.

 

6.       Quelques projets d’avenir

Mr Cassin présente des projets qui seront menés l’an prochain :

-          La semaine des lycées AEFE (novembre 2017) où nous participeront à travers 3 activités : Robots, Maternelle, Journalisme.

-          Un projet de robotique, qui consiste à faire avancer des robots sur un parcours.

-          Le festival du film DAF sera reconduit et aura pour thème : demain… les années 30 !

-          Une semaine des Arts sera planifiée dans l’année

-          Une semaine des sciences également.

Par ailleurs, à l’approche de Noël, il est prévu de contribuer à une animation menée par le FMCCI au Myanmar Plaza. Le vendredi 8 décembre, tous nos enfants viendront chanter à l’inauguration des chalets de Noël et le samedi 9, ils proposeront de nombreuses activités (faire découvrir au public birman différentes activités ludiques, artistiques et technologiques). Ceci permettra de contribuer à notre visibilité.

Un dossier important est aussi celui de l’homologation de la maternelle et du collège. Nous avons déjà une année de vécu, condition nécessaire pour faire avancer le dossier. Il va falloir travailler sur davantage de visibilité et de reconnaissance.

Trois formations seront financées dans la zone Asie. 3 enseignants iront se former dans un établissement de l’AEFE.

Par ailleurs, 2 formateurs conseillers pédagogiques de l’AEFE viendront dans notre établissement pour conseiller notre équipe (en math/ techno et Français/Histoire). Cela permettra de valoriser le travail des enseignants et de les fidéliser.

L’école a beaucoup développé cette année les outils numériques (on est parti de très peu). Succès des Ipad qui sont très utilisés et de manière très pédagogique. L’école continuera de s’équiper en visant le cartable numérique ! (Projet en construction) Mr Cassin remercie l’Aper d’être très réactif sur ce sujet.

LES ATP se nommeront désormais AES comme Activités Extra-Scolaires. Nous offrirons de l’art martial birman, il y aura davantage de propositions en sport, dont de la natation. Nous avons des contacts avec l’université de Yangon (le centre qui forme les futurs profs de sport). Possibilité d’une activité en journalisme en lien avec le Petit Journal. Les élèves devront fournir un article par mois traitant de sujets « ouverts ». Mme Puig-Inza souligne à ce sujet que l’Ambassade finance une école de journalisme (avec l’Allemagne) et qu’il sera sans doute possible d’envisager une visite. D’autres AES seront poursuivies comme cette année et d’autres propositions verront le jour.

Il est suggéré de se renseigner pour des activités nautiques au Club sur Inya Road. Différents sports semblent possibles comme optimisme, rame, aviron…

Concernant les travaux d’aménagement de la nouvelle maternelle, CP et CE1, ils ont commencé. Les escaliers seront placés différemment du projet initial pour préserver un plus grand espace de récréation. Mr Cassin présente la répartition des classes. La salle de petite maternelle devra aussi s’adapter pour les moments de sieste et de repas (tous les enfants de maternelle mangeront à l’intérieur). L’actuelle salle de CP sera scindée en deux pour gagner un espace pour les cours d’anglais et de collège. L’actuelle classe de CE1 laissera la place pour scinder les CM1 / CM2. Une nouvelle cour de récréation sera aménagée du côté du portail nord (avec protection solaire).

 

7.       Politique des langues

Mr Cassin présente la politique des langues (les schémas explicatifs sont disponibles sur le web de l’école). Nous suivons les préconisations de l’AEFE, soit 1/3 des cours en anglais et 2/3 en Français. C’est un projet qui est ambitieux qui permettra de recourir à des groupes de niveaux et laissera une place de choix à un « native speaker ». Les enfants en sortent bilingues et c’est une politique gagnante.

L’espagnol continuera d’être enseigné à partir de la 5ème.

Chaque classe continuera également des cours de culture et langue birmane à raison de 1h par semaine.

 

8.       Projet 2020

Le projet de la nouvelle école est en effervescence… Il s’agit d’un terrain du gouvernement, composé de 3 lots de 63 x 63 m. Sur chacun est implantée une très belle maison avec colombages de style colonial, inscrite au patrimoine régional. Deux seront réservés à l’école et un pour l’IFB. L’idée est de former un « pôle France ». Mme Puig-Inza explique l’avancement du projet, les relations avec le gouvernement régional et national. Elle y travaille énormément ces derniers temps pour défendre le dossier. De très belles perspectives sont en vue. Elle travaille également sur la reconnaissance de l’école afin d’obtenir une existence  juridique en Birmane .

Visionnage des plans en 3D. (ils seront prochainement accessibles sur le web).

 

Questions diverse

Pronote : pas assez de notes !

Les notes sont en cours d’enregistrement. Cela sera finalisé les prochains jours.

 

Est-il possible de développer le sport ?

Cette année il y a eu 6 séances de natation en collège et 3 séances en CM. La piscine a été réparée tardivement. Nous pourrons effectivement élargir les cours l’an prochain. Job notre maitre-nageur est disponible. Par contre Mr Cassin fait appel aux parents volontaires pour les accompagnements. Il sera peut-être possible d’inclure la natation comme AES par groupe de 8 enfants environ.

 

Est-il possible d’avoir plus de sorties scolaires autour de Yangon ?

Il est toujours possible d’en faire… sachant que les embouteillages en ville n’arrangent pas les choses. Pour exemple, la sortie de ce jour au paint-ball avec les CM a demandé au moins 3 heures d’autobus… !!!

En outre, cette année, des contre-temps nous ont empêché de mener à bien une sortie planifiée. Il n’est pas toujours facile d’avoir l’adhésion complète de la communauté. Nous y travaillerons.

 

Question sur la protection de l’enfance et le harcèlement. Que compte faire l’école ?

Mr Cassin demande des précisions sur ces questions. A-t-on des cas actuellement à l’école ? Mme Carpuat précise que ce sont des questions d’ordre général et de prévention.

Des éléments de réponses sont apportés :

Pour le rapport aux tablettes et au numérique, une journée Cyber sera mise en place à titre préventif. Par ailleurs le firewall de l’école est adapté pour préserver la sécurité des enfants lors de leurs travaux sur internet. Une initiation à ces problèmes est prévue dans toutes les classes. Le film des collégiens présenté au DAF est aussi une sensibilisation au problème du harcèlement.

Mr Cassin précise qu’il faut éviter 2 extrêmes : leur amplification et la minimisation des problèmes. Il faut donc prendre en compte 3 critères : Ascendance, intention et répétition. Dès qu’il est informé d’une situation relevant de ces critères, il reçoit aussitôt les enfants impliqués.

Joanna Hoover précise que ces problèmes sont généralement traités lors de situations vécues. Le dialogue et l’analyse de la situation permet un enseignement plus efficace qu’une journée de prévention. Il faut donc rassurer les parents là-dessus.

 

Prévention des stéréotypes sexistes ? Que fait l’école ?

Là aussi, il est précisé que la question est de type généraliste. Mr Cassin précise que nous suivons la charte de la laïcité : pas de sexisme, donc ! (point 9 de la charte)

 

Les parents tiennent à remercier Mr Keith  qui a su répondre à leurs demandes  en termes de projets motivants (aussi bien pédagogiques que ludiques).

Ils soulignent aussi  l’action  des  maîtresses de CP pour leur travail collectif afin de donner le meilleur enseignement bilingue pour le bénéfice de tous les enfants.

Ils remercient  l’ensemble de l’école pour les efforts de communication et l’amélioration de  l’environnement des enfants tout au long de l’année.

 

 Enfin le directeur tient à mettre en valeur le travail des représentants de parents. Cette mission n’est pas toujours facile et elle a été fort bien menée.

 

La séance se conclut à 20h15.

 

 

Secrétaire de séance                                                                                   Directeur LFIR

Marie-Laure ABEL                                                                                         Christophe CASSIN